• Marine Pouyat

Mesdames votre dignité ne dépend pas de vos habits !

Un post #girlpower parce qu'on en a tous sacrément besoin !


Depuis la parution du sondage IFOP Marianne sur les tenues vestimentaires, il y a eu de nombreux commentaires.

Évidemment ce sondage me choque comme beaucoup, les réactions à chaud ne plaisent pas, justement parce que ce sont des ré-actions et non des actions.


Il me semble important de ne pas laisser la parole qu'aux pourvoyeurs de conflits, à ce qui s'amusent à répandre de la haine.


Notre société a besoin d'apaisement, de clefs pour mieux vivre ensemble avec nos différences, de tolérance et de bienveillance.


Revenons aux principes fondamentaux qui régissent nos sociétés démocratiques.


La déclaration universelle a été adoptée, après la seconde guerre mondiale, période du summum de haine entre les peuples. pour se prémunir du retour de cette haine.


Il semble aujourd'hui impératif que chacun se réapproprie ces principes pour apaiser les tensions.


Il semble utile de rappeler la première phrase de la déclaration universelle des droits de l'homme :

Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde,...


La dignité est inhérente à tous les membres de la famille humaine !


La dignité est le fondement des sociétés humaines démocratique et elle est garante de la paix dans le monde comme de la justice!


C'est pourquoi en Europe il est considéré que la dignité humaine est inviolable. Elle doit être respectée et protégée. (Charte des droits fondamentaux de l'Union Européenne).


Les premiers articles de la déclaration universelle sont aussi éclairants :


article 1er : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.


article 2 : Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.


L'article 23 de la Charte des droits fondamentaux de l'Union Européenne consacre l'égalité entre hommes et femmes.


En conséquence la société démocratique consacre la liberté et l'action dans un esprit de fraternité quelque soit notre sexe !


En dehors de la dignité humaine qui est inaliénable, la Charte de l'UE envisage des limitations aux droits qu'elle consacre sous conditions dans son article 52 :

Toute limitation de l'exercice des droits et libertés reconnus par la présente Charte doit être prévue par la loi et respecter le contenu essentiel desdits droits et libertés. Dans le respect du principe de proportionnalité, des limitations ne peuvent être apportées que si elles sont nécessaires et répondent effectivement à des objectifs d'intérêt général reconnus par l'Union ou au besoin de protection des droits et libertés d'autrui. »


Il faut retenir que toute limitation sur les droits fondamentaux doit:

1. être prévue par la loi : c’est-à-dire un texte en vigueur ayant valeur juridique.

2. répondre véritablement à des objectifs d'intérêt général reconnus par l'Union ou la nécessité de protéger les droits et libertés d'autrui.

3. respecter l'essence des droits et libertés, c’est-à-dire le noyau inaliénable du droit concerné ;

4. respecter le principe de proportionnalité

5. être nécessaire (principe de nécessité).

Si la limitation a un droit est envisagée et qu’elle ne passe pas une par une les 5 étapes, elle ne peut avoir lieu.


il ne s'agit évidement pas ici de faire un cours de droit, mais de montrer que notre cadre juridique prévoit des limitations aux droits fondamentaux que dans des conditions très strictes.


Alors voilà Mesdames, Mesdemoiselles, vous êtes des êtres humains, dignes, libres, égales aux Messieurs et peu importe vos habits !



Je souhaite surtout que les plus jeunes sachent qu'il y a à tous les niveaux de la société et partout dans le monde des femmes extraordinaires qui se sont appropriés ces principes, les défendent et les appliquent au quotidien.


Je sais qu'elles ne sont pas suffisamment mises en lumière mais agissons tous ensemble pour inverser la tendance !


Il y a évidement des figures emblématiques du combat pour l'égalité entre les hommes et les femmes


Comment ne pas penser à Ruth Bader Ginsburg qui vient de s'éteindre.

En France, Simone Veil grâce à qui l'avortement est désormais un droit, un droit de disposer de leur corps, un choix quant à la maternité.


il y a aussi de nombreuses femmes qui ne se sont rien interdit et ont fait des choix de vie qui correspondaient à ce qu'elles sont.

Dans le domaine des sciences : connaissez vous Mary Jackson et Dorothy Vaughan, qui ont œuvré au sein de la Nasa en tant que femmes noires ?


en politique : doit on rappeler que la Commission Européenne est présidée par Ursula con der Leyen.


Dans le domaine de l'entreprenariat et du digital aujourd'hui : j'ai eu la change de côtoyer à Nathalie Balla qui a redonné vie à La Redoute, Catherine Barba entrepreneuse historique du web ou encore Marie Ekeland la créatrice du fonds d'investissement de Daphni.


J'ai autour de moi des femmes moins médiatiques mais tout aussi extraordinaires qui dirigent de grandes administrations, sont des avocates renommées, des chefs d'entreprises, des entrepreneures, des journalistes, des dirigeantes d'agences culturelles, professeures de yoga, viticultrices, ect...


Leur point commun, suivre leur intuition, être bienveillante et tolérante.










l

©2019 par Marine-Talents.